ARCHIPEL – Collectif d’artiste Montréalais

 

à « Galerie Marc Gosselin » – Montréal – Hochelaga


Pour sa seconde année de fonctionnement, l’Atelier/Galerie imaginé et dirigé par le plasticien Marc Gosselin, ouvre ses portes à de nouveaux artistes. L’événement Archipel représente cette nouvelle activité de la galerie et son ambition de s’insérer dans le paysage local. La volonté de Marc Gosselin est de donner aux artistes du quartier d’Hochelaga, et plus largement aux artistes Montréalais, la possibilité de montrer leurs travaux au public. L’initiative est gratuite, tant pour les artistes que pour les visiteurs.

Depuis 6 mois maintenant, six artistes se sont regroupés autour de Marc Gosselin et ont constitué ce collectif d’artistes pluridisciplinaire. Des îles isolées naissent les archipels, le nom « Archipel » représente alors l’hétérogénéité de ses inspirations et la diversité des pratiques.

Un vernissage et des performances seront proposés le jeudi 8 juin 2017 de 17h à 23h à la galerie. Après ce moment, L’exposition Archipel sera en cours jusqu’au 25 juin 2017.

Marc Gosselin – Collages : www.marcgosselin.ca   – Marc Gosselin /Atelier /Galerie

Éléonore Mantelle – Arts numérique 3D : www.eleonoremantelle.com

Sofie Lareau – Peintures : facebook/sofielareau/

Alexandre Dubeau – Photographies: facebook/dubeau

Pascal André – Installations : facebook/Pascal

Musiciens : Ensemble Wegwarten, dirigé par Bertand Loranger, Luzio Altobelli et Philippe Leduc 

Photographe événement : Guillaume Boucher

La Casa Obscura

Exposition et Jazz libre


Exposition à la Casa Obscura – Montréal – Mars 2017

Depuis plus de vingt ans ce lieu offre aux Montréalais amoureux des arts, un lieu privatif où se rencontrer, partager et diffuser ses créations. À l’origine créer comme cinéma indépendant, la pratique du Jazz y a pris une place de premier plan.

Merci à la casa Obscura donc, pour m’avoir permis d’organiser ce superbe événement. Merci à ces musiciens talentueux d’avoir fait vibrer ces lieux pendant l’exposition.

Retrouvez toute l’actualité de la casa obscur, projection, concerts, rencontres et expositions sur : http://www.casaobscura.org/

</div

The Gods Washington Tableau II
Visible à la maison de l’image d’Amiens métropole.


La toile mesure 1m80 sur 1m60. Il a fallu 120 heures pour la compléter. Cette toile est réalisée bénévolement pour les décors du projet vidéo « The gods Washington ». Il s’agit d’un projet d’expérimentation artistique. Le film bénéficie du soutien du fonds d’expérimentation de la région Picardie. Son but est de sensibiliser aux problématiques écologiques actuelles à travers le mélange de la musique, de la vidéo, de la peinture, de la couture (costumes). L’objectif final est de proposer une série de vidéo et un concert, relatant l’histoire de quatre mondes dévorés par une matière noire se nourrissant de la cupidité des habitants. Ici, il s’agit du monde de sable, où les habitants ont exploité pour le profit immédiat les animaux et les sols. devenant ainsi les architectes de leur propre destruction.

FRESQUE PÉDAGOGIQUELycée des arts et métiers – Amyot d’Inville – Senlis.


Cette année nous avons accompagné les apprentis dans la réalisation d’une fresque de 21 mètres, dans le couloir du restaurant pédagogique.La fresque se trouve au lycée des arts et métiers d’Amyot d’Inville. Elle a été encadrée par Mme Brion (professeur d’arts décoratifs) et moi même, et réalisée par la classe des BMA (Brevet des métiers d’art). La thématique était celle de l’abondance et de la profusion. Nous avons choisi d’étudier les travaux du peintre décorateur Graham Rust.

 

VERNISSAGE
Exposition au « Café » – 17 rue Flatters Amiens.


« LA HUTTE DU DÉHU »
Projet de publication d’un fanzine de bande dessiné


La Hutte du Déhu est une association de bande dessinée se trouvant à la Maison de l’Image d’Amiens Métropole. En lien avec On A Marché Sur La Bulle (association de promotion du 9e art), la hutte regroupe d’anciens et de nouveau membre du «D.U » le diplôme universitaire de bande dessinée. Chaque année l’association prévoit des publications collectives. En 2015, nous avons construit un fanzine grâce aux financements de l’université de Picardie. Comme nous étions 15 dessinateurs, le défi de La Hutte du Déhu était de créer un objet dont l’ordre de lecture n’avait pas d’importance. Dessinateurs d’horizon différents, nous avions vu cette œuvre comme une série de morceaux d’histoire par-dessus lesquels un homme cherche sont chemins. Cet homme « l’administrateur » est perdu entre les pages de nos histoires. Pour en savoir plus ou vous procurer le fanzine de La Hutte du Déhu, rendez-vous ici : https://www.facebook.com/lahuttedudehu/
« IMAGINARIUM »
Exposition des travaux du 17 07 2014